Nouvel An en Russie 4*

Nouvel An en Russie 4* - 1
Nouvel An en Russie 4* REF : 92458

Nouvel An en Russie 4* Circuits de 7 jours / 6 nuits Le charme de Saint-Pétersbourg en Hiver
Transfert en TGV de Moscou à Saint Pétersbourg pour plus de confort
Promenade en Troika (traineau avec 3 chevaux) dans le parc de Pavlosk
REF : 92458
dès 1745 € TTC par personne en Circuits de 7 jours / 6 nuits au départ de Paris le 26 déc. 2017
Le charme de Saint-Pétersbourg en Hiver
Transfert en TGV de Moscou à Saint Pétersbourg pour plus de confort
Promenade en Troika (traineau avec 3 chevaux) dans le parc de Pavlosk lire la suite
REF : 92458
Le prix comprend
  • Vol A/R
    au départ de Nice
    (+12 autres villes)
  • Repas
    Selon programme
  • Chambre
  • Guide francophone
  • Visites selon programme
Descriptif produit Comprend / Comprend pas
Descriptif

Descriptif du séjour

Descriptif

JOUR 1 / MARDI 26 DÉCEMBRE : MOSCOU (ARRIVÉE)
Arrivée à Moscou.
Transfert à l'hôtel.
Diner libre . Logement.
 
JOUR 2 / MERCREDI 27 DÉCEMBRE : MOSCOU
Petit-déjeuner à l'hôtel.
Tour Panoramique de Moscou. Moscou est la plus grande ville de la Russie et de l'Europe, avec plus de 12 millions d'habitants. Elle a été la capitale de la Russie depuis le XVe siècle, sauf entre 1712 et 1918, ou la capitale fut transférée à St. Pétersbourg. La ville fut fondée au XIIe siècle et le Kremlin, sa forteresse principale, fut érigée en 1156. Moscou gagna rapidement de l'importance et le Duché de Moscou devint la principale entité politique parmi les principautés de la Russie centrale. Ivan III, Grand Prince de Moscou, unifia ces territoires sous son contrôle, libera le centre de la Russie du joug des envahisseurs Tatars et Mongols, agrandit le territoire russe et fut proclamé Grand Prince du Rus, ayant Moscou comme capitale. La ville fut détruite à plusieurs reprises par des troupes étrangères : des Mongols, des Tatars de Crimée, des Polonais, des Suédois envahirent la capitale russe. Même Napoléon séjourna 6 semaines ici avant de commencer sa retraite sous l'hiver russe et, lors de la IIe Guerre Mondiale, les troupes allemandes furent arrêtées a seulement 20 km de Moscou. Tous ces évènements ont façonné le paysage urbain et l'architecture de cette ville, extrêmement éclectique : des forteresses médiévales côtoient des gratte-ciels staliniens et des belles églises baroques et néoclassiques s'élèvent à côté d'élégants bâtiments Art Nouveau. Ceci fait de Moscou un centre culturel de premier ordre : la ville possède plusieurs monuments inscrits au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO, des musées de qualité exceptionnelle et des théâtres parmi les meilleurs au monde. C'est une ville dynamique, en plein essor qui depuis peu d'années s'est rouverte au visiteur.
Prise de contact idéale avec la ville, son centre historique et ses principaux monuments. À travers les amples avenues comme la célèbre « Tverskaya », nous arriverons au célèbre « Mont des Moineaux » et nous nous arrêterons à son sommet, devant l'Université Lomonossov, l'un des sept gratte-ciels de style stalinien. Nous ferons une halte également au Parc de la Victoire ainsi que devant le monastère de Novodievitchi et son lac, qui inspira Tchaïkovski dans sa composition du « Lac des Cygnes ». Nous continuerons notre visite par les rives de la Moskova, où se trouve la « Maison Blanche », siège du gouvernement russe. Nous passerons devant la cathédrale du Saint-Sauveur, la Douma (Parlement Russe) le théâtre Bolchoï puis l'imposante façade de la « Loubianka », siège de l'ancien KGB. La suite de la visite permettra de voir les ruelles de l'ancien quartier marchand Kitaï-Gorod qui abrite de nombreuses petites églises. Nous arriverons finalement sur la Place Rouge, sans doute l'une des plus belles au monde, classée au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO. Elle doit son nom à la couleur des briques des édifices qui l'entourent : le Musée d'Histoire, les murailles du Kremlin et la cathédrale Saint-Basile avec ses célèbres coupoles en forme de bulbe, construite sur ordre du Tsar Ivan le Terrible. Sur la place se trouve aussi le mausolée de Lénine et sur ses pavés défile l'Armée Russe lors des nombreuses commémorations tout au long de l'année.
Visite du monastère de Novodievitchi et son célèbre “Lac des Cygnes". Classé au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO, le Monastère de Novodievitchi (des Nouvelles Jeunes Filles) est l'un des plus beaux de toute la Russie. Il est situé au sud-ouest de Moscou, dans un méandre de la Moskova. Il fut fondé par le grand-prince Vassili III en 1524 pour commémorer la victoire russe sur les armées polonaises et lithuaniennes et la reconquête de la ville de Smolensk. Pendant le XVIe et XVIIe siècles, les grandes familles des boyards et la famille impériale avaient pour habitude d'envoyer leurs filles à Novodievitchi. Le monastère est situé au bord d'un petit lac qui inspira Tchaïkovski dans sa composition du « Lac des Cygnes ». Les extérieurs de sa cathédrale aux 5 coupoles et de son clocher sont d'une extraordinaire beauté.
Déjeuner.
Visite du Kremlin et de ses Cathédrales. Le mot « Kremlin » se traduit par « forteresse » en russe. Dans l'ancienne Russie, dans chaque ville importante on érigeait une place forte entourée d'une muraille, à l'intérieur de laquelle se trouvaient les principaux édifices, les églises et les cathédrales. Celui de Moscou, véritable berceau de la ville, est le plus important du pays et a été classé au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO. Construit au XIIe siècle, il a été conçu sous sa forme actuelle au XVe siècle. C'est un magnifique reflet des différentes étapes de l'art russe, une concentration monumentale et unique d'architecture, de peinture et d'arts décoratifs et appliqués. Les meilleurs artisans et artistes travaillèrent dans ses églises, ses cathédrales et ses palais en léguant des chefs d'œuvre d'une valeur inestimable. Dans le cadre inoubliable de ses ruelles et ses places se concentrait le symbole du pouvoir et de la gloire de la Russie. Aujourd'hui, le Kremlin abrite encore quelques-uns des principaux organes du gouvernement politique et religieux : le palais présidentiel, différents édifices administratifs et militaires comme le Sénat et l'Arsenal, ainsi que de nombreuses églises et cathédrales. Ses murailles dominant la Moskova et la Place Rouge ont été construites avec des briques de plus de 8 kg, hautes jusqu'à 19 m et longues de 2 235 m. Nous visiterons l'intérieur de l'enceinte, pour y admirer la « Cloche Tsarine », la plus grande au monde, fondue en 1733, et le « Canon Tsar », l'un des plus grands jamais construits, fondu en 1586 par Andrei Tchokhov, qui devait défendre l'entrée par la porte Saint-Sauveur, mais n'a jamais été utilisé. Nous finirons notre visite par la célèbre « Place des Cathédrales » encadrée par celles de Saint-Michel, de l'Ascension et de l'Annonciation.
Tour à pied du centre historique. Début de notre tour à la Place du Manège, ancien marché de bétail, où se trouvaient les écuries impériales. Nous passerons à côté du « kilomètre zéro de Russie » et nous poursuivrons notre parcours devant les façades Art Nouveau classées des luxueux hôtels National et Metropol et de la Douma (Parlement Russe). Arrêt devant le théâtre Bolchoï puis devant l'imposante façade de la « Loubianka », siège de l'ancien KGB. Nous flânerons ensuite dans les ruelles de l'ancien quartier marchand Kitaï-Gorod qui abrite de nombreuses petites cathédrales comme celles de Notre-Dame de Kazan et de la Sainte-Épiphanie. Nous nous arrêterons aussi au GOUM, ces célèbres galeries marchandes historiques, devenues aujourd'hui temple du luxe. Nous arriverons ensuite sur la Place Rouge, sans doute l'une des plus belles au monde, classée au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO. Elle doit son nom à la couleur des briques des édifices qui l'entourent : le Musée d'Histoire, les murailles du Kremlin et la cathédrale de Saint-Basile avec ses célèbres coupoles en forme de bulbe, construite par ordre du Tsar Ivan le Terrible. Sur la place se trouve également le mausolée de Lénine et sur ses pavés défile l'Armée Russe lors des nombreuses commémorations tout au long de l'année. Nous longerons les murailles du Kremlin en visitant le Jardin d'Alexandre, le plus ancien de Moscou, le monument au Soldat Inconnu avec la flamme éternelle et le monument aux victimes de la Seconde Guerre Mondiale.
Visite de la cathédrale Saint-Basile sur la Place Rouge. Cet ensemble architectural plein de fantaisie est la carte de visite de Moscou. Un plan rigoureux structure l'ensemble : il a la forme d'une croix grecque constituée d'une église centrale et de quatre chapelles orientées aux quatre points cardinaux, au milieu desquelles viennent insérer quatre autres chapelles plus petites. Son église centrale, haute de 57 m, est surmontée d'un toit en forme de tente, tandis que les autres sont coiffées de spectaculaires dômes en forme d'oignon, couronnés par de grandes croix dorées. La cathédrale de Basile-le-Bienheureux fut construite par ordre d'Ivan le Terrible entre 1555 et 1561 pour commémorer ses victoires sur la Horde d'Or. Le Tsar prît la ville de Kazan après un long siège, le 1er octobre 1552, jour de la fête religieuse orthodoxe de l'Intercession, après 300 ans d'occupation. De là vient la première appellation de ce monument : la cathédrale de l'Intercession-de-la-Vierge. La cathédrale prît le nom de Basile-le-Bienheureux après la construction d'une dixième chapelle sur la tombe de Vassili (Basile), un homme simple devenu saint en 1580. Il dédia sa vie aux pauvres et était, à l'époque, très populaire à Moscou, et aurait prédit la victoire d'Ivan le Terrible. La légende dit qu'Ivan le Terrible aurait été si épris par la beauté de la cathédrale, qu'il aurait ordonné d'aveugler l'architecte afin de l'empêcher de reconstruire pareil monument.
Visite du métro de Moscou. Inauguré le 15 mai 1935 par le pouvoir soviétique comme un symbole de l'avancée technologique et industrielle du système politique, le Métro de Moscou était le « Palais du Peuple ». Les plus importants artistes de l'époque participèrent à sa décoration et utilisèrent des matériaux en provenance de tout le pays, voulant symboliser l'unité des peuples soviétiques. Il est encore aujourd'hui le principal moyen de transport dans la capitale et l'un des plus importants au monde avec 200 km de lignes et 145 stations. Nous visiterons les plus importantes d'entre elles, qui sont luxueusement construites avec plus de 20 variétés de marbres, de granites, d'onyx et décorées de peintures murales, de majoliques, de verrières, de mosaïques…
Diner à l'hôtel.
 
JOUR 3 / JEUDI 28 DÉCEMBRE : MOSCOU - SAINT-PÉTERSBOURG
Petit-déjeuner à l'hôtel.
Excursion à Serguiev Possad, le “Vatican Russe”, et visite du Monastère. Situé à quelque 70 km au nord-est de Moscou, sur la Route Impériale de l'Anneau d'Or, Serguiev Possad (autrefois appelé Zagorsk) est l'un des hauts-lieux de la spiritualité orthodoxe russe. Sa construction fut commencée en 1340 par Saint-Serge qui établit en ces lieux un monastère-forteresse. Au fil des siècles, le monastère devint l'un des plus importants centres spirituels de la Russie. Nous pourrons y apprécier des éléments caractéristiques de l'architecture militaire des XVe au XVIIIe siècle, période pendant laquelle il connut son plus grand développement. Le monastère de la Trinité de Saint-Serge est encore actif aujourd'hui et fait aussi fonction de séminaire, d'institut théologique, de lieu de pèlerinage, de siège et de résidence du Grand Patriarche de Toutes les Russies, ce qui lui vaut le surnom du « Vatican Russe ». Parmi ses nombreuses églises et cathédrales il ne faut pas manquer la coupole bleue de la Cathédrale de l'Assomption ou la plus importante d'entre elles, la cathédrale de la Dormition. Elle abrite la tombe de Boris Godounov et sa famille ainsi que la copie d'une célèbre icône de la Trinité d'Andrei Roublev, dont l'original se trouve à la galerie Tretiakov de Moscou. Serguiev Possad a été classé au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO.
Déjeuner. Retour à Moscou.
Transfert à la gare.
Train à Grande Vitesse entre Moscou et St. Pétersbourg “Sapsan”. Mise en service en 2010, la ligne de grande vitesse entre Moscou et St. Pétersbourg utilise les nouveaux trains Siemens de dernière génération, profitant de la technologie la plus avancée au monde. Capables d'atteindre des vitesses de pointe de 350 km/h, limitées à 200 km/h pendant les premières années d'opération, les trains « Sapsan » (« faucon » en Russe) offrent un confortable voyage à travers la Russie, vous permettant d'admirer ses bois denses, l'immensité de ses paysages, les jolis villages en bois, ainsi que la traversée de la Volga, à travers de grandes fenêtres panoramiques, confortablement installé dans ses fauteuils en cuir. Le voyage de 700 km se fait en environ 4h.
Arrivée à Saint-Pétersbourg.
Transfert.
Diner à l'hôtel.
 
JOUR 4 / VENDREDI 29 DÉCEMBRE : SAINT-PÉTERSBOURG
Petit-déjeuner à l'hôtel.
Visite panoramique complète de Saint-Pétersbourg. Pierre le Grand voulait voir la Russie rattraper son retard avec l'Europe, jugeant son pays sous-développé et sa noblesse et ses institutions archaïques, il décida de déménager la capitale de Moscou, de la construire ex-novo plus proche de l'Europe du Nord qu'il admirait. L'endroit qu'il choisit sembla insensé : un terrain marécageux dans le Grand Nord, infesté par la malaria en été et subissant des hivers extrêmement rigoureux. Des milliers de travailleurs forces ont péri dans la construction de la nouvelle capitale. Mais elle s'est vite développée et est rapidement devenue un véritable aimant pour architectes et artistes venus des quatre coins de l'Europe. Ils y ont bâti avenues et parcs, églises et palais, canaux et ponts, des écoles, une Université et une Académie des Arts et ont embelli la ville a un degré inimaginable. Le luxe et la sophistication technique employés dans la construction, l'opulence de la cour des Tsars, se retrouvent dans les nombreux palais et théâtres, les luxueuses façades qui ornent les grandes avenues, appelées ici « Perspectives » (Prospekt). Les nombreux canaux, îles et ponts qui y ont été construits afin de drainer le terrain marécageux et dompter l'impétueuse Neva confèrent à la ville un caractère unique. Saint-Pétersbourg est classée au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO.
St. Pétersbourg a été la capitale de la Russie pendant plus de deux siècles, de 1712 à 1918. Après la Révolution Russe, Moscou est redevenue la capitale et St. Pétersbourg a alors subi un certain déclin. Les communistes ont même changé son nom deux fois, pour Petrograd puis Leningrad. Suite à la chute du régime Soviétique, St. Pétersbourg a retrouvé son nom historique et, après un intense travail de reconstruction et restauration, la ville a récupéré sa splendeur et sa gloire d'antan.
Aujourd'hui St. Pétersbourg est une ville vibrante et dynamique, et avec 5 million d'habitants est la 4e ville d'Europe. C'est aussi la ville la plus visitée de la Russie et, en plus de son merveilleux héritage culturel, elle offre au visiteur une impressionnante offre de loisirs pendant toute l'année.
Visite totalement guidée en Français, c'est une prise de contact idéale avec la ville, son centre historique et ses principaux monuments. Nous pourrons admirer la perspective Nevsky, avec ses plus prestigieux édifices : les palais Anitchkov, Stroganov et Beloselski-Belozerski, les églises protestante, catholique et arménienne, la cathédrale orthodoxe de Notre-Dame-de-Kazan, les bâtiments Eliséev, Singer et Mertens… Nous traverserons la Fontanka, qui limitait jadis le centre de Saint-Pétersbourg, ainsi que la Moïka et le canal Griboïedov. Sur les rives de ce dernier se trouve la célèbre cathédrale du Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, typiquement russe avec ses coupoles multicolores et ses bulbes dorés. L'ancien Palais d'Hiver, imposante résidence des Tsars, aujourd'hui musée de l'Ermitage, domine avec sa façade Nord le cours de la majestueuse Neva. De l'autre côté du fleuve se dessine la silhouette de la forteresse de Pierre-et-Paul et sa haute flèche. Non loin se trouve le croiseur « Aurore », célèbre pour avoir tiré le coup de canon du 25 octobre 1917 déclenchant l'assaut du Palais d'Hiver, et la maisonnette de Pierre le Grand. C'est depuis cette modeste demeure que le Tsar suivait personnellement l'évolution de la construction de « sa » ville entre 1703 et 1708. Sur l'île Vassilevski se trouvent la Strelka, le palais Menchikov et l'édifice historique de l'Université. Nous passerons ensuite devant l'Amirauté et son imposante flèche dorée, symbole de la force navale russe, sur laquelle Pierre le Grand voulut bâtir son Empire. Sa statue trône devant le bâtiment du Sénat et la cathédrale de Saint-Isaac, avec ses gigantesques colonnes de granite rouge de Finlande. La place du Théâtre abrite les bâtiments du Conservatoire et le célèbre Théâtre Mariinsky. Nous finirons notre parcours devant la belle cathédrale de Saint-Nicolas-des-Marins, entourée de canaux.
Petite promenade dans le quartier Dostoïevski. L'écrivain de renommée mondiale Fédor Dostoïevski avait un lien spécial avec la ville de St. Pétersbourg, qu'il aimait profondément et où il a passé une grande partie de sa vie. Nous allons visiter l'un de ses quartiers préférés, situé en plein centre-ville où, derrière les élégantes façades, habitaient des gens de tous les origines sociales, des « vrais russes » comme il aimait les appeler, que Dostoïevski a magistralement retracé dans les personnages d'œuvres comme « Crime et Châtiment », « l'Idiot » et autres. Pendant notre ballade nous irons flâner dans les ruelles pavées que l'écrivain arpentait, nous verrons la dernière maison qu'il habitat et où il mourut, aujourd'hui transformée en musée en son honneur. Nous visiterons l'église de St. Vladimir qu'il fréquentait, aujourd'hui l'une des plus visitées par les pétersbourgeois.
Visite du marché Kouznetchny. Situé dans l'un des plus anciens quartiers de St. Pétersbourg, dans celui que l'on appelle le « quartier Dostoïevski », le marché a été construit au début du XXe siècle. Il est parmi les plus réputés de la ville, sans doute le préféré des pétersbourgeois. Il n'est certainement pas le moins cher, mais il est le mieux fourni, car on y trouve les meilleurs produits en provenance de toute la Russie et d'ailleurs : des fruits et des légumes des fertiles oasis d'Asie Centrale, du savoureux fromage artisanal ; de délicieux fruits secs en provenance du Caucase, des champignons, cèpes et fruits rouges des forêts du Nord, du poisson frais des fleuves russes et du caviar… Les acheteurs peuvent tout déguster ici, c'est la meilleure garantie de qualité !
Visite de l'église Notre-Dame de Vladimir. Construite en 1747 par l'architecte Pietro Antonio Trezzini, elle présente un surprenant mélange de styles baroque et néoclassique. Située dans un quartier très densément peuplé, c'est l'une des églises les plus visitées de la ville par ses habitants. Elle est couronnée par cinq belles coupoles en forme de bulbe, et possède une tour-beffroi séparée de l'église. Pendant les années soviétiques elle abritait la « bibliothèque antireligieuse », mais depuis 1989 elle a été rouverte au culte. L'un de ses plus célèbres paroissiens était Fédor Dostoïevski, qui priait régulièrement dans l'église.
Arrêt pour un shot de vraie vodka russe. Si vous demandez à quoi pensent les gens quand on leur évoque la Russie, tous répondront la vodka ! Ils n'ont pas tort vu à quel point cette boisson est enracinée dans la culture populaire russe. Afin de mieux supporter les conditions climatiques extrêmes en hiver, les Russes buvaient un verre de vodka. Ce breuvage est tout simplement indissociable de la vie et de la société russes. C'est avec la vodka qu'on célèbre toutes sortes d'événements, baptême, mariage, obsèques et même départ en long voyage ou signature d'un bon contrat. A une certaine époque, la vodka servait même de monnaie d'échange.
 
Visite extérieur de la maisonnette de Pierre le Grand. C'était la première habitation de Saint-Pétersbourg, construite en 1703. La petite demeure en bois est inspirée par les maisons hollandaises du XVIIIe siècle. C'est d'ici que Pierre le Grand surveilla l'avancement des travaux de « sa » ville entre 1703 et 1708.
Vue extérieure du croiseur « Aurore ». C'est un navire de l'ancienne marine de guerre impériale, dont les canons ont marqué le début de la Révolution Russe le 25 octobre 1917. Son équipage rebelle s'est joint aux révolutionnaires désobéissant à l'ordre d'abandonner la ville. Ses troupes donnèrent non seulement le signal du siège du palais d'Hiver, mais participèrent aussi à l'assaut. Nous pourrons apprécier la vue du majestueux bateau et ses canons historiques sur la Neva depuis le quai.
Visite de la forteresse Pierre-et-Paul avec sa cathédrale, panthéon des tsars Romanov. Située sur une petite île, face au palais d'Hiver, dominant les trois bras de la Neva, la forteresse était destinée à protéger la ville des attaques par voie maritime. Les Tsars l'utilisèrent aussi comme prison politique en y enfermant leurs principaux opposants, principalement des intellectuels. Aujourd'hui devenue musée, son mur d'enceinte offre d'incomparables vues de la rive Sud de la Neva. Un coup de canon tiré du haut de ses remparts sonne tous les jours à midi. La petite église en bois, qui se trouvait à l'origine en son intérieur, a subi différents travaux d'agrandissement au fil des années pour devenir, finalement, une cathédrale. Nous pourrons y admirer le tombeau du fondateur de la ville, Pierre le Grand, ainsi que ceux des membres de la dynastie Romanov, y compris Nicolas II et sa famille assassinés pendant la révolution bolchévique de 1918. Ses restes furent inhumés dans la cathédrale en 1998.
Déjeuner.
Visite de la cathédrale Saint-Isaac. Véritable symbole de St. Pétersbourg, elle a été dessinée et construite principalement par deux architectes : le Français Auguste de Montferrand et l'Espagnol Agustín de Betancourt. La cathédrale de Saint-Isaac est l'une des plus grandes d'Europe par sa taille ainsi que par la richesse de ses matériaux : or, malachite, et lapis-lazuli, 14 variétés de marbre, plus de 40 minéraux et pierres semi-précieuses, granite de Finlande, 600 m² de mosaïques, des peintures et des sculptures en grand nombre. Le Dôme est recouvert de 100 kg d'or. Les imposantes colonnes de 43 m sont taillées en une seule pièce en granite de Finlande. Plus d'un demi-million d'ouvriers ont participé à sa construction. Trois difficultés majeures sont à signaler : le terrain marécageux, les dimensions immenses du chantier et le poids énorme des matériaux employés (plus de 300 000 tonnes). Aujourd'hui, la cathédrale est considérée comme un musée et seule une chapelle est dédiée au culte de façon permanente, bien que des offices religieux y soient célébrés lors d'importantes festivités.
Visite de la coupole de Saint-Isaac. Depuis la galerie ouverte autour du gigantesque Dôme, on peut admirer un magnifique panorama de la ville avec ses monuments principaux et la Neva. Il est aussi possible d'apprécier la splendeur des imposants groupes sculptés qui décorent la balustrade.
Visite de l'église du Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé. Elle fut érigée en 1882 sur ordre d'Alexandre III en mémoire de son père Alexandre II qui fut assassiné lors d'un attentat au même endroit, d'où le nom de l'église. À l'intérieur se trouve le fragment de pavé sur lequel le tsar tomba mortellement blessé. Elle a été construite dans un style typiquement russe, inspirée des églises de la région d'Iaroslavl et de la cathédrale de Saint-Basile le Bienheureux à Moscou, ce qui la rend très différente du reste des églises de St. Pétersbourg. Sa façade est en briques rouges décorées de mosaïques et ses coupoles en forme de bulbe sont ornées de céramique multicolore et peinture dorée. Mais c'est à l'intérieur que la richesse décorative atteint sa splendeur, comme dans nulle autre église au monde, avec plus de 7500 m² de mosaïques. Sa silhouette, se dressant sur les eaux du canal Griboïedov, est l'un des symboles de la ville.
Diner à l'hôtel.
 
JOUR 5 / SAMEDI 30 DÉCEMBRE : SAINT-PÉTERSBOURG
Petit-déjeuner à l'hôtel.
Excursion à Pouchkine et visite du Palais de Catherine, avec sa célèbre “Chambre d'Ambre" et de son parc. La petite ville de Pouchkine, située à 30 km de Saint-Pétersbourg, a été nommée ainsi en l'honneur du célèbre poète russe. Elle s'appelait jadis « Tsarskoïe Selo », ou « Hameau des Tsars ». Elle abrite l'une des plus belles résidences impériales, le Palais de Catherine, qui doit son nom à Catherine I, la seconde femme de Pierre le Grand. Le palais fut dessiné par l'architecte italien Bartolomeo Rastrelli, auteur des plus importants palais et monuments de la ville de Saint-Pétersbourg, et fut construit au XVIIIe siècle pendant le règne de cinq Tsars. Chacun d'entre eux y ajouta son apport à l'architecture et à la décoration, suivant les tendances du moment et ses goûts personnels, du Rococo initial jusqu'au Néoclassique. Ce palais fut le lieu de prédilection de Catherine la Grande. On peut y admirer son incomparable succession de salons ainsi que La Chambre d'ambre, salle unique au monde par son décor, entièrement recouverte d'ambre de la Baltique. À l'abri des regards pendant presque un siècle, elle a été entièrement restaurée et ouverte au public en 2003 à l'occasion du tricentenaire de la ville de Saint-Pétersbourg. Nous admirerons aussi la beauté du salon de bals, connu comme le Grand Salon. La magnifique architecture trouve son égal dans le parc qui entoure le palais, où nous nous promènerons entre les bois de bouleaux et de sapins, les lacs et les étangs, les ruisseaux, les ponts, les sculptures, les pergolas… L'inoubliable beauté des lieux a été décrite par une multitude de poètes et artistes.
Promenade en Troïka dans le parc de Pavlovsk. Depuis les anciens temps jusqu'à l'avènement de l'automobile, la Troïka était adorée par les russes. Chez les étrangers, elle suscita l'étonnement et l'admiration, du fait qu'il n'y avait rien de plus rapide au monde que ce grand traîneau tiré par un attelage de trois chevaux. La Troïka est considérée aujourd'hui comme un symbole de la Russie. Elle fait partie du précieux héritage du passé, de la vie quotidienne et de la culture de l'époque. Vous vivrez une expérience inoubliable à bord d'une traditionnelle troïka russe. Lors de votre promenade, vous entendrez le joli carillon de petites cloches décorant l'attelage et sentirez le souffle du vent sur votre visage.
Visite extérieure du palais de Pavlovsk. Le palais de Pavlovsk fut le cadeau de Catherine la Grande à son fils Paul, futur tsar Paul I, en 1777. Son magnifique parc, qui occupe 600 hectares le long de la vallée de la Slavyanka, est l'un des plus grands parcs paysagers au monde et la plus grande zone verte autour de St. Pétersbourg. Il fut dessiné par Charles Cameron en style anglais et occupe ce qui était à l'époque une réserve de chasse des Tsars. Le Jardin Hollandais et ses lits de fleurs, situé à côté du Palais, était réservé à la famille impériale. Le Parc est considéré un chef d'œuvre européen d'architecture paysagère, avec ses vertes collines descendant sur les méandres de la Slavyanka, les petites rivières et fontaines, les monuments qui parsèment clairières et forêts… Le Parc est l'un des lieux favoris des Pétersbourgeois, qui adorent s'y promener en toute saison.
Déjeuner.
Retour à Saint-Pétersbourg.
Visite du palais Ioussoupov. Ce somptueux palais, situé au bord de la Moïka, appartenait aux princes Ioussoupov, la plus riche famille aristocratique de Russie. La richesse décorative du palais est époustouflante : fresques, marbres, moulures, reliefs, miroirs vénitiens, chandeliers en or, vaisselle riche, meubles magnifiques, soies et tapisseries… La visite nous fera découvrir le luxe et l'opulence des grandes familles de la noblesse avant la révolution. Le palais disposait même de son propre théâtre de 180 places, où les plus célèbres artistes de l'époque se produisaient en représentations privées. En ces lieux fut assassiné en décembre 1916 Grigori Raspoutine, favori du Tsar Nicolas II et de son épouse.
Visite des salles consacrées à l'assassinat de Raspoutine dans le palais Ioussoupov. Le moine sibérien Grigori Raspoutine vint à Saint-Pétersbourg en 1903, après avoir traversé la Russie, la Grèce et la Terre Sainte. Une fois dans la capitale impériale, il gagna rapidement la confiance de la famille du Tsar grâce à ses supposés pouvoirs curatifs exercés sur le Tsarévitch Alexeï, malade d'hémophilie. Jaloux de cette influence, Félix Ioussoupov et d'autres nobles éminents de la cour l'assassinèrent dans le Palais Ioussoupov. Nous visiterons les salles où ces événements se sont déroulés ainsi qu'une exposition consacrée à l'histoire étonnante de sa vie et de sa mort.
Diner à l'hôtel.
 
JOUR 6 / DIMANCHE 31 DECEMBRE : SAINT-PÉTERSBOURG
Petit-déjeuner à l'hôtel.
Petite promenade dans le quartier du Palais. Le quartier autour du palais d'Hiver, aujourd'hui Musée de l'Ermitage, est l'un des plus anciens et des plus intéressants de la ville. Ici vécut Alexandre Pouchkine. Presque deux siècles se sont déjà écoulés depuis la mort tragique du plus célèbre et admiré des écrivains de Russie, mais les Russes lisent encore ses œuvres et adorent Pouchkine, par son talent exceptionnel et aussi par ses prises de position en faveur des plus démunis, toujours du côté du peuple russe. Nous visiterons la partie de la ville où il habitait parmi ses longs et fréquents voyages. Nous flânerons le long des pavés de la rue Millionnaya, en admirant les anciens palais et les impressionnants atlantes qui soutiennent la colonnade de l'Ermitage. Nous traverserons le romantique Canal d'Hiver et passerons à côté de la maison ou vécut Balzac lors de son séjour dans la capitale impériale. Face au consulat de France nous pourrons apprécier les écuries de la cavalerie de la garde impériale. Le long de la rivière Moïka nous découvrirons la façade de la maison que Pouchkine habitait, et où il mourut après un duel.
Visite du musée de l'Ermitage. Le magnifique Musée de l'Hermitage est le site le plus important de St. Pétersbourg. Il occupe le Palais d'Hiver, ancienne résidence des Tsars, et trois autres bâtiments adjacents surplombant la Neva. L'Ermitage est le plus grand musée de Russie ainsi que l'un des plus importants au monde. Il fut fondé en 1764 par Catherine la Grande et s'enrichit au long des siècles grâce aux achats par les Tsars de collections entières à l'étranger. Il compte plus de 3 millions d'œuvres d'art et possède des collections d'une richesse inestimable : des collections de sculptures, de peintures, de cristaux, de porcelaines, de tapisseries, de joyaux, de gravures, d'antiquités de l'époque classique, d'art contemporain, d'armes, de médailles, de monnaies, de livres précieux... Il doit sa renommée internationale en particulier aux collections de peintures des écoles italiennes, flamandes, françaises et espagnoles. Ses somptueux intérieurs font de l'Ermitage le cadre idéal pour cette collection unique.
Déjeuner.
Promenade sur la Perspective Nevsky et le quartier des Arts. La perspective Nevsky est l'axe principal de St. Pétersbourg, la plus jolie et la plus importante avenue de la ville. C'est le centre de la vie commerciale et sociale de St. Pétersbourg, artère animée, remplie de boutiques et de cafés, sur laquelle les pétersbourgeois adorent se promener et se montrer. Nous admirerons quelques-uns de ses plus beaux édifices comme les palais Anitchkov, Stroganov et Beloselski-Belozerski, les grands magasins Gostiny Dvor, les maisons Eliséev, Mertens et Singer et le pont Anitchkov. Ici se trouvent quelques-unes des plus importantes églises de St. Pétersbourg : l'église luthérienne de St. Pierre, l'église catholique de Ste. Catherine, l'église Arménienne et l'imposante colonnade néoclassique de la cathédrale de Notre-Dame-de-Kazan. Nous passerons devant le fastueux Grand Hôtel Europe pour découvrir le dénommé « quartier des Arts », autour du majestueux bâtiment du palais Mikhaïlovski, siège du Musée Russe. Sur la même place se trouvent le Théâtre Mikhaïlovski, le théâtre de la Comédie musicale, la Philharmonie, et l'imposante façade du Musée Ethnographique. À courte distance, sur le canal Griboïedov, se dresse l'imposante silhouette de la cathédrale de St. Sauveur-sur-le-Sang-Versé.
Visite de la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan. C'est l'un des chefs-d'œuvre de l'architecture russe du XIXe siècle. En 1800, le Tsar Paul Ier ordonna la construction de la cathédrale selon le modèle de la Basilique Saint Pierre de Rome. Ses plans ont été élaborés par l'architecte Voronikhine, qui après avoir été serf du comte Stroganov, suivi une remarquable carrière pour devenir professeur d'architecture à l'Académie des Beaux-arts. Koutouzov, le héros des guerres Napoléoniennes, a été enterré à cet endroit en 1813 et nous pourrons admirer sur sa tombe l'épitaphe écrit par Pouchkine. Pendant l'époque communiste, elle fut transformée en musée de l'Athéisme. Elle fut restaurée par la suite pour y célébrer à nouveau le culte, tout en étant aujourd'hui l'un des principaux centres du culte orthodoxe en ville.
Visite du marché de Noël.
Visite de la cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins et assistance partielle à la messe orthodoxe chantée. Ce magnifique monument de style Baroque russe, avec ses spectaculaires coupoles dorées, a été érigé dans une zone peuplée par des marins dès la fondation de la ville par Pierre le Grand, en raison du grand nombre de voies d'eau et de la proximité avec le port. Par la suite, le Régiment Naval de la ville s'y est installé. L'église fut construite sur ordre du prince Golitsyne, qui offrit le temple de Saint Nicolas des Miracles « protecteur des marins » à la Tsarine Elisaveta Petrovna en l'honneur des exploits de la flotte russe. La construction, dirigée par l'architecte russe Tchevalinski, dura de 1753 à 1762. La cathédrale se compose en fait de deux églises différentes, chacune d'entre elles dans un des deux étages : l'église de St. Nicolas à l'étage inférieur et l'église de l'Épiphanie au supérieur, toutes les deux richement décorées avec moulures et colonnes d'ordre corinthien. L'ensemble est couronné par un bel clocher excentré. La combinaison de coupoles dorées, de façades bleues et de colonnes blanches est d'une grande beauté.
 
En option Soirée du Réveillon au choix :
- Diner de Réveillon à l'hôtel
- Réveillon à l'élégant Café Littéraire, sur la Perspective Nevsky, à deux pas de l'Ermitage et des feux d'artifice sur la Place du Palais
 
JOUR 7 / LUNDI  01 JANVIER : SAINT-PÉTERSBOURG (DÉPART)
Petit-déjeuner à l'hôtel.
Transfert à l'aéroport.


MINIMUM 2 / MAXIMUM 50 PARTICIPANTS

L'ordre des visites et les excursions pourrait être modifié du fait d'impératifs locaux.

Vos hôtels (ou similaire) :
MOSCOU :
4* Sup. centre : Holiday Inn, Novotel, Radisson, Borodino ou similaire
 
SAINT-PÉTERSBOURG :
4* Sup. centre : Novotel, Radisson, Marriott, Vedenskiy, Crowne Plaza Ligovsky ou similaire

En option Soirée du Réveillon au choix :
- Diner de Réveillon à l'hôtel : 250€/personne
- Réveillon à l'élégant Café Littéraire, sur la Perspective Nevsky, à deux pas de l'Ermitage et des feux d'artifice sur la Place du Palais : 250€/personne

http://www.ailleurspro.com/documents/cgv.pdf

http://www.ailleurspro.com/documents/bon-a-savoir.pdf


Comprend / Comprend pas

Prix

NOS PRIX COMPRENNENT :
Les vols France / Russie / France
Les taxes aéroports et frais de dossier
Logement dans l'hôtel de la catégorie choisie.
Tous les transferts, visites et entrées selon programme.
Transport en véhicule climatisé (voiture, minibus, autocar).
Service de guide officiel francophone pendant les visites et les transferts.
6 petits déjeuners buffet (dans les hôtels).
5 déjeuners (dans des restaurants en ville).
4 diners (dans les hôtels).
Thé/café, eau minérale pendant chaque repas.
Billet de Train à Grande Vitesse entre Moscou et Saint-Pétersbourg (classe économique).

NOS PRIX NE COMPRENNENT PAS :
Le supplément chambre individuelle
Les frais annexes
Les pourboires
Les repas des jours 1 et 8
Les frais de visa : 170€ si réception de l'ensemble des éléments 45 jours avant le départ

Ça peut aussi vous intéresser