Les Incontournables de l'Equateur

Quito, Equateur
Les Incontournables de l'Equateur - 1
Les Incontournables de l'Equateur - 2
Les Incontournables de l'Equateur - 3
Les Incontournables de l'Equateur - 4
Les Incontournables de l'Equateur - 5
Les Incontournables de l'Equateur - 6
Les Incontournables de l'Equateur - 7
Les Incontournables de l'Equateur - 8
Les Incontournables de l'Equateur - 9
Les Incontournables de l'Equateur - 10
Les Incontournables de l'Equateur - 11
Les Incontournables de l'Equateur REF : 192788
dès 2199 € TTC / personne en Circuits de 11 jours / 9 nuits au départ de Paris le 18 oct. 2019
Les avantages et équipements
  • Vol A/R au départ de Paris (+13 autres villes)
  • Repas Selon programme
  • Chambre
  • Transfert
Quelques mots sur le voyage Inclus / non-inclus
Quelques mots sur le voyage

NOS POINTS FORTS

CIRCUIT EN PETITS HOTELS ET LODGE DE CHARME
VISITE COMPLETE DE QUITO INCLUANT LA MOITIE DU MONDE
DEJEUNER CHEZ L’HABITANT A PEGUCHE
VISITE DU MARCHE ARTISANAL A OTAVALO
EXCURSION AU « NEZ DU DIABLE » DANS LE MYTHIQUE TRAIN DES ANDES
VISITE D’UNE PLANTATION FLORICOLE DE L’ALLEE DES VOLCANS
VISITE ET RANDONNEE DANS LE PN COTOPAXI
VISITE DU MUSEE DE LA BANQUE CENTRALE A CUENCA
VISITE ET RANDONNEE DANS LE PARC NATIONAL CAJAS DANS LA REGION DE CUENCA
VISITE DE LA CAPITALE ECONOMIQUE DU PAYS : GUAYAQUIL

PROGRAMME

JOUR 1 : FRANCE / QUITO / OTAVALO (Altitude 2 550m)
Rendez-vous des participants à l’aéroport de départ.
Envol à destination de Quito sur vols réguliers (1 ou 2 escales).
Déjeuner à bord.
Arrivée à Quito, aéroport de Tababela. Passage des douanes et récupération de vos bagages.
Accueil par votre guide francophone
Dîner libre et nuit à l’hôtel.
JOUR 2 : QUITO / OTAVALO (TOURISME SOLIDAIRE) / PEGUCHE
Petit-déjeuner.
Départ par la route panaméricaine à destination de la province des lacs : Imbabura. Elle constitue un espace privilégié, grâce à ses merveilleux paysages, à ses beaux lacs, d'où son nom de région bleue des lacs.
Arrivée à Otavalo : L'économie des Otavalos repose sur le commerce des produits artisanaux, la musique, le tourisme et, dans une moindre proportion, l'élevage et l'agriculture. Le patrimoine de la ville dépend beaucoup du marché d’Otavalo, qui peut être considéré comme l’un des marchés les plus impressionnants d’Amérique du Sud.
Puis découverte du célèbre marché artisanal où se réunissent les indiens Otavaleños réputés pour leurs costumes traditionnels (chapeau en feutre et longue natte noire) et la richesse de leur artisanat. C’est le marché d’art et artisanat le plus populaire d’Amérique du Sud.
A part les célèbres ponchos, on y trouvera également des chemisiers finement brodés des « otavaleñas », mais aussi les vêtements traditionnels des autres communautés indigènes d’Imbabura ainsi qu’une multitude d’articles d’usage courant tels que laine crue, fil, teinture, pièces de métier à tisser, cardeuses etc….
Continuation pour la visite du charmant petit village de tisserands de Peguche qui est aussi le berceau de plusieurs groupes de musique des Andes.
Puis démonstration de tissages chez l’habitant. Le but de cette visite de tourisme solidaire est de privilégier l'échange et les rencontres avec les indiennes de la région, puis d'améliorer la qualité de vie des communautés autochtones de Peguche, en particulier celle des familles qui participent en fournissant des prestations aux touristes.
Déjeuner de spécialités chez l’habitant.
Continuation pour la visite de San Antonio d’Ibarra ou œuvrent d’excellents sculpteurs sur bois, puis visite de la ville blanche : Ibarra que malgré les nombreux tremblements de terre auxquels elle a dû faire face, garde encore son atmosphère coloniale.
Continuation jusqu’au belvédère de L’Archange Miguel, afin de profiter des belles vues du lac Yaguarcocha (lac de sang en langue Quichua), ainsi que de la ville d’Ibarra.
Dîner et nuit à l’hôtel.
JOUR 3 : OTAVALO / MOITIE DU MONDE / QUITO (Altitude 2 857m)
Petit-déjeuner.
Retour pour Quito.
Arrêt à “La Mitad del Mundo” (la Moitié du Monde)” situé à 30 minutes au nord de Quito et qui marque l’endroit où le savant français Charles Marie de la Condamine situa la ligne équinoxiale au cours d’une mission qui changea la face du monde et donna son nom à l’Equateur. Les visiteurs peuvent y vivre une expérience unique en mettant un pied dans l’hémisphère sud et l’autre dans l’hémisphère nord.
Lemonument équatorial construit en 1936 pour célébrer le bicentenaire de la mission géodésique française et remplacé en 1986 par un édifice agrémenté d’une large allée flanquée des bustes des treize membres de l’expédition qui comprenait 9 français, deux espagnols et deux équatoriens.
Visite du village qui recrée l’essence du style colonial, les ruelles, la place centrale, les magasins artisanaux….
Continuation pour Quito.
Déjeuner dans un restaurant local: gouttez la « fritada » de porc un délicieux plat qui doit mijoter pendant de longues heures dans de chaudrons de bronze avant d’être servi accompagné de « maduros » (sorte de banane), et maïs blanc.
L'Équateur est réputé pour ses bananes dont il existe une douzaine de variétés, outre les bananes jaunes pour l'exportation, appelées « guineos », il existe aussi des bananes miniatures, ou « oritos », des bananes vertes à cuire, qui tiennent dans la paume d'une main, et des bananes rouges, ou « maqueños ». Il y a aussi le « Patacon » : morceaux de bananes plantain aplatis et frits, qui accompagnent le poisson dans le littoral.
Visite guidée de Quito, fondée au XVIe siècle sur les ruines d'une cité inca à 2 850 m d'altitude, la capitale de l'Équateur possède toujours, malgré le tremblement de terre de 1989, le centre historique le mieux préservé et le moins modifié d'Amérique latine. L'UNESCO a d'ailleurs déclaré Quito Patrimoine de l'Humanité en 1978 pour son architecture coloniale.
Découverte du Quito colonial avec notamment la Place de l’indépendance, également appelée « PLAZA GRANDE » on y trouve un regroupement des principaux monuments traditionnels dans lesquels les autorités à l’époque de la colonie avaient logé les pouvoirs civils, religieux et municipaux.
Vous verrez aussi : la façade de la Cathédrale (Basilica de San Pedro) - bâtiment du 16ème siècle avec une façade en pierre de taille, sa coupole recouverte de faïences vertes, les belles sculptures et peintures remarquables de l’école de Quito. Elle possède, au-dessus de l’autel un des chefs-d’œuvre de l’artiste CASPIRARA intitulé : « La Sàbana Santa ».
Le Palais du gouvernement ou siège l’actuel président de la république, construit en 1565. La Balustrade de la galerie extérieure provient du château des Tuileries, peu de temps après la Révolution de 1789.
L’église de la Compagnie de Jésus, avec son autel doré, est probablement l'église la plus richement décorée d'Amérique du Sud. Sa décoration a nécessité plus d’une cinquantaine de kilos d’or, dont on a recouvert les autels, les piliers et certain es statues. A l’intérieur de I’église sont exposées des œuvres d’artistes de I’école quiténienne. Son fronton est en pierre gravée d’origine volcanique et des colonnes torsadées ornent son entrée.
L’église San Francisco : un exemple frappant de l’architecture espagnole du 16ème siècle, exubérance des ornements, mélange des styles mudéjar et plateresque.
La Plaza de Santo Domingo : une réserve archéologique, d’où furent exhumés des vestiges de la période d’intégration. La place est dominée par l’église et le couvent du même nom construit à la fin du XCI siècle, et présentant une superposition de différents styles.
Ballade dans la rue de La Ronda, la rue la plus ancienne de Quito.
Cette rue courbe aujourd’hui piétonnière restitue le décor dans lequel vivaient les habitants de Quito du XVIe siècle. Vous serez séduits par ses belles maisons traditionnelles blanches avec fenêtres bleues, balcons en fer forgé regorgeant de pots de fleurs et patios accueillant désormais plusieurs galeries d’art, confiseries artisanales, ateliers de théâtre, de musique, centres culturels, entre autres.
Au cœur de la ville coloniale, visite de la colline “Panecillo“ (petit pain) belvédère naturel qui offre une vue magnifique sur Quito et plus particulièrement sur son centre historique.
Cette colline flirtant avec les 3000 mètres d’altitude abrite la vierge de Quito. Faite de pierres et d’aluminium, elle protège la ville de ses ailes ouvertes. C’est en fait, une réplique de la vierge de Bernado de Legarda aussi appelée « la danseuse » car elle semble en mouvement comme si elle dansait.
Dîner.
Nuit à l’hôtel.
JOUR 4 : QUITO / TENA / AMAZONIE
Petit-déjeuner.
Continuation vers l’Amazonie par la « route de la cannelle » en passant par Papallacta, petit village à 60km de Quito qui se blottit dans un décor grandiose de roches et de cascades, puis par Baeza, une petite bourgade à 1400m d’altitude. Avant l’arrivée des espagnols, c’était une étape importante pour les indiens de la forêt pour leurs échanges avec les communautés des hauts plateaux. Par temps dégagé, vous pourrez apercevoir les volcans Sangay et Altar.
Continuation en descendant la cordillère jusqu’à Tena ou vous visiterez un petit marché local : Vous pourrez observer la façon dont sont préparés les différents aliments : poisson, manioc, « chontacuros », boissons typiques comme la guayusa (tisane chaude souvent alcoolisée d’une plante de la région) “agua de chuchuguaza” (Maytenus laevis) aux propriétés antirhumatismales.
Déjeuner de spécialités amazoniennes.
Continuation jusqu’à Misahualli en Amazonie : port de navigation fluvial situé au confluent des rivières Napo et Misahualli.
Transfert en pirogue, puis installation dans vos bungalows.
Petite randonnée de familiarisation dans la forêt qui entoure votre lodge. Premiers contacts avec la végétation luxuriante de l'Amazonie ... Chaleur touffue, pluies, pirogues sur la rivière, arbres étranges...
Dîner et nuit au lodge.
JOUR 5 : AMAZONIE (altitude 500m)
Petit-déjeuner.
Départ de bonne heure en pirogue pour une première approche de cette forêt humide tropicale qui abrite en son sein une vie humaine, animale et végétale très riches. Le mystère ne se rencontre pas uniquement dans la faune et la flore mais également chez l’homme. Les exemples les plus connus sont la sarbacane et le curaré.
Navigation sur le rio Napo et ses confluents.
Continuation en pirogue et navigation des rivières Napo et Arajuno pour visiter le Centre de sauvetage d’animaux AmaZOOnico. C’est un centre spécialisé dans le sauvetage des animaux de la forêt et la réinsertion dans leur habitat naturel. On pourra observer des animaux tels que les toucans, perroquets, diverses espèces de singes, jaguars, capibaras et bien d’autres.
Randonnée de 1h à 2h en fonction des intérêts des participants dans une zone protégée de la forêt à travers des sentiers marqués aux rives du río Napo : La végétation de l’endroit est exubérante, offrant une variété de plantes et d’arbres médicinaux que le guide pourra expliquer tout au long de la marche.
Déjeuner en bord de rivière ou dans un cabanon en cas de forte pluie.
Visite à une famille indigène : Continuation pour rendre visite à l’une des communautés quechuas de la région. Familiarisation avec la façon de vivre et de travailler des indigènes.
Démonstration de la chasse à la sarbacane, et de l’élaboration de la “chicha de yuca”. Observation des techniques de construction et de chasse avec de matériaux tels que «chonta » « tagua » et “paja toquilla”.
Dégustation de la Chicha amazonienne une variété de chicha se prépare avec du manioc (yucca)) auxquels on ajoute des fruits. La fermentation peut durer de quelques jours à deux mois. La chicha peut alors être très suave (peu d'alcool) ou très forte. Le terme "chicha" définit également des boissons réalisées à partir des mêmes végétaux, mais non fermentés.
En fin d’après-midi, retour au lodge.
Dîner et nuit au lodge.
Les excursions se définiront sur place avec le guide en fonction du niveau de difficulté des excursions et en tenant compte des aptitudes physiques des participants et du climat.
JOUR 6 : AMAZONIE / ALLEE DES CASCADES / BAÑOS / RIOBAMBA (Altitude 2 749 m)
Petit-déjeuner.
Remontée vers les Andes jusqu’à Baños, puis Riobamba, en passant par Puyo (trajet env. 2h30) : vous emprunterez « l’allée des cascades » que vous fera apprécier les merveilles de la nature. De toutes les routes qui s’enfoncent dans l’univers vert de la jungle équatorienne ; celle de Puyo au sud-est de l’Oriente est la plus spectaculaire.
Visite en cours de route d’un atelier de fabrication d’objets en bois de balsa (bois très léger).
Visite de la fameuse cascade « Pailón del diablo » l’une des 10 chutes les plus importantes au monde !
Continuation vers Baños. : un véritable balcon sur le bassin amazonien. Située à 1800 mètres d'altitude, et à seulement 1h30 de la ville de Puyo, cette petite ville thermale est un savant mélange de cordillère et d’Amazonie ; Baños tire son nom des eaux ferrugineuses froides ou bouillantes qui jaillissent des entrailles du volcan Tungurahua
Déjeuner en cours d’excursion.
Arrivée à Baños. Géographiquement, cette ville occupe une position clé, car elle constitue à la fois une porte de sortie vers la région de l’Amazonie et une porte d’entrée vers la région des Andes (la Sierra).
Petit tour d’orientation de la ville : l’église Dominicaine de la Virgen de Agua Santa, les ateliers de fabrication d’objets en ivoire végétal, les rues piétonnes ou vous rencontrerez de nombreux marchands de « melcocha » (berlingots faits à base de cassonade).
Dégustation de « melcocha » : guimauve de canne de sucre.
Continuation pour Riobamba.
Riobamba signifie "la plaine où l'on passe" on la surnomme "La sultana des Andes". Elle se situe au centre de l'Equateur, dans la province du Chimborazo qui signifie "le seigneur des montagnes" ou "le vent sacré de la lune".
Tour panoramique de Riobamba. La ville aurait été fondée par Diego de Almagro en 1534, mais elle fut détruite en 1797 par un puissant séisme qui la rasa entièrement, et elle fut par la suite reconstruite à environ 25 Km à l’est de son emplacement original de Cajabamba. Riobamba est entourée de magnifiques sommets dont le plus haut volcan de l’Equateur : le Chimborazo (6310m)
Dîner et nuit à l’hôtel.
JOUR 7: RIOBAMBA / GUAMOTE / TRAIN ANDIN / INGAPIRCA / CUENCA (Altitude 2 550 m)
Petit-déjeuner.
Reprise de la route à destination la province de Cañar.
Visite en route de l’église de Balbanera, Elle est le seul vestige de la fondation espagnole de la première ville de Quito, qui se niche sur les bords de la lagune de Colta, ou les indiens de la région font paître leurs vaches et leurs moutons et utilisent le totora, variété de jonc poussant dans ses eaux pour tresser des nattes (esteras) et de paniers (canastas).Continuation jusqu’à Guamote, où tout le sud de la province converge vers le marché du jeudi. Des indigènes à cheval ou menant des lamas chargés de produits, descendent des villages inaccessibles par la route. La variété de costumes traditionnels est ici plus étourdissante que sur tout autre marché équatorien. Temps libre au marché.
Continuation à destination de la gare ferroviaire d’ALAUSI (2356m).
Vers 11h00, embarquement à bord du fameux ** TRAIN DES ANDES (mardi à dimanche) pour commencer la descente jusqu’à Sibambe.
Traversée de Chiripungo, Piedra Grande et Zigzag Alto. Passage du fameux “Nez du diable” et arrêt final à SIBAMBE où existe un mirador touristique. Petit rafraîchissement servi au restaurant du musée communautaire « Cóndor Puñuna ».
Cette ligne de chemin de fer, fut une des plus difficiles au monde à construire. Le dénivelé de 2300 mètres et ce fameux rocher surnommé Naríz del diablo étaient les deux principaux obstacles. La solution fut trouvée, le train pu «escalader» la falaise grâce aux voies en forme de Z, en avançant puis reculant. Ce trajet est considéré par beaucoup comme l’un des plus spectaculaires qu’on puisse faire au monde !
Reprise de la route à destination la province de Cañar.
Déjeuner de spécialités locales dans un restaurant panoramique faisant partie d’un réseau de tourisme équitable.
Arrivée à Cañar.
Visite d’INGAPIRCA, le monument religieux et politique le plus important datant de plus de 500 ans laissé par les Incas et les cañaris qui ont peuplé la région, situé à 3200m d’altitude sur les flancs d’une montagne dominant quelques maisons et des terres consacrées à l’élevage et à l’agriculture.
Continuation pour Cuenca. (Trajet env. 1h30) Arrivée à Cuenca.
Dîner et nuit à l’hôtel.
** il s’agit d’une locomotive électro-diesel appartenant aux chemins de fer équatoriens, seuls responsables de son fonctionnement. ; par conséquent nous ne pouvons pas garantir cette excursion à 100%. Il est possible que pour de raisons indépendantes de notre volonté, nous soyons forcés de faire ce trajet par la route, sans passer par le Nez du Diable.
JOUR 8 : CUENCA
Petit-déjeuner.
Le matin, visite d’un atelier de fabrication des chapeaux de “Panama” : ces fameux chapeaux en paille « toquilla » d’origine équatorienne, issus de Montecristi, petit village de la province de Manabí, sur la côte Pacifique.
La matière première vient du palmier Carludovica Palmata. La paja toquilla est la feuille. Triant les jeunes pousses, il s’agit de séparer la palme en fines fibres. Ces dernières sont ensuite bouillies afin d’éliminer la chlorophylle, puis séchées au soleil. Les plus fines serviront à tisser les fameux chapeaux de Montescristi, jusqu’à 6 mois de travail pour un « Superfino ».
Pour le tissage, on utilise un moule en bois, partant du centre de la calotte jusqu’à l’aile. Actuellement la majeure partie de panamas sont confectionnés dans la région de Cuenca. Le tissage est traditionnellement féminin. Ce savoir-faire se transmet de génération en génération.
Ensuite vient éventuellement le blanchiment ou la teinte. La mise en forme se fait sous presse à vapeur. Pour finir le travail d’aiguille et touches personnelles.
Tout ce processus est resté artisanal jusqu’à aujourd’hui. La qualité du chapeau panama est restée intacte et inimitable.
Visite de la ville coloniale.
Découvrez les rues pavées de Cuenca, ses gracieux balcons de fer forgé et ses places fleuries qui nous rappellent les origines espagnoles de la ville.
Ses marchés et son artisanat constituent un témoignage vivant de la riche culture indigène de la région.
Les dômes élégants de la cathédrale qui luisent au soleil, les couvents et les musées empreints de sérénité, la rivière romantique de Tomebamba qui traverse la ville flanquée de maisons en surplomb font partie d'une expérience que personne ne devrait manquer.
Déjeuner de spécialités en ville.
Visite du musée de la banque Centrale proposant des collections archéologiques et ethnographiques, œuvres d’art colonial et moderne, des vieilles photographies de Cuenca, de même qu’une collection de céramiques pré-incas
Le musée propose également une collection de têtes réduites dites » tzanzas » des indiens Shuar de l’Amazonie
Fin d’après-midi libre pour flâner en liberté.
Dîner libre.
Nuit à l’hôtel.
JOUR 9 : CUENCA / PARC NATIONAL CAJAS / GUAYAQUIL
Petit-déjeuner
Départ pour Guayaquil.
Arrêt en route pour la visite et randonnée dans le Parc National des lacs Cajas: un complexe lacustre aménagé à une altitude moyenne de plus de 3.000 m, et culminant à plus de 4200 m. Classé comme forêt humide andine, refuge d'une grande variété d'animaux et de plantes, un véritable paradis pour les amoureux de la nature.
Ce parc compte plus de 200 magnifiques lacs formés par le passage d’anciens glaciers, ainsi que d’innombrables pet its bassins d’eau. Le paysage est un paradis pour les photographes et un lieu de prédilection pour les amateurs d’ornithologie.
La végétation s'étend sur des sols formés par la fonte des glaciers ; les espèces les plus remarquables sont le polylepys, et plusieurs variétés d’astéracées dont la »chuquirahua »
Randonnée d’environ 1h accompagnés d’un guide du parc.
Déjeuner de spécialités dans une auberge locale : « locro de papas » et truite du lac.
Dans l’après-midi, reprise de la route à destination du littoral, jusqu’à Guayaquil. Au bord de l`imposant fleuve Guayas, se trouve Guayaquil, un des ports les plus important de la côte du Pacifique de l`Amérique du Sud. Le commerce et la modernité ont forgé le style de vie de cette ville.
Des haut batîments, des larges avenues, des hôtels de luxe et des centres de finances se trouvent au centre de cette métropole.
Visite de la ville de Guayaquil Découvrez le Malecón Simón Bolívar, cette longue allée aménagée sur le quai (malecón), est idéale pour aborder la ville et observer son intense activité fluviale
La “Rotonda” monument semi-circulaire qui abrite les statues du vénézuélien Simón Bolívar et de l’argentin José de San Martín élevées à la mémoire de l’énigmatique rencontre des deux “libertadores”. De La Rotonda on a une très belle vue sur le Cerro del Carmen, qui s’élève au nord-est.
Vous verrez ensuite le parc Seminario et l’étonnante population d’iguanes verts habitant dans ce parc situé en face de la cathédrale.
Visite à pied de Las Peñas, un quartier fleuri et pittoresque où s’élèvent de belles demeures coloniales en bois. Miraculeusement épargnées par les incendies, elles sont les derniers témoins du temps où la ville était le plus important chantier naval de la côte pacifique. Devenu un quartier d’artistes, las Peñas est un véritable centre culturel, plusieurs galeries d’art y sont installées.
Dîner et nuit à l’hôtel.
JOUR 10 : GUAYAQUIL  FRANCE
Petit-déjeuner.
Matinée et déjeuner libres.
Selon vos horaires de vol, transfert retour vers l’aéroport de Guayaquil pour votre vol international sur vols réguliers (1 ou 2 escales) ou départ pour votre extension (voir à la fin du programme).
Dîner et nuit à bord.
JOUR 11 : FRANCE
Petit déjeuner à bord. Arrivée en France.
NB : Les pourboires pour le(s) guide(s) et chauffeur ne sont pas inclus dans le tarif du voyage. Sachez que ceux-ci ne sont pas obligatoires, mais vivement conseillés. En effet, les pourboires constituent une part très importante de leur revenu. Attention parfois les guides peuvent vous en parler au début comme à la fin du circuit, n’en soyez pas offusqués, ce sont des manières courantes pour eux. De plus si vous avez plusieurs guides sur votre voyage, pensez à leur donner les pourboires à la fin de leur prestation, et non à la fin du voyage. A titre indicatif le montant usuel est d’environ 4 € pour le guide / personne / jour et 2 € pour le chauffeur / personne / jour.
Attention : frais d’annulation spécifiques pour ce GIR
Inclus / non-inclus

NOTRE PRIX COMPREND

LE TRANSPORT
Le transport aérien FRANCE / QUITO / GUAYAQUIL / FRANCE sur vols réguliers (possibilité de via les USA, frais ESTA à votre charge)
Les taxes internationales d’aéroports et surcharges carburant : 550 € à ce jour (17/05/2018) sujettes à modifications jusque J-35,
Le transport en autocar
Les transferts aéroport/hôtel/aéroport.
Le trajet ALAUSI-SIBAMVE « train des Andes »
L’HEBERGEMENT
Hôtels 3 ou 4* normes locales,
LES SERVICES
Un guide accompagnateur francophone pour l’intégralité du circuit + un guide natif en Amazonie + guide hispanophone au parc CAJAS
LES VISITES
Telles que mentionnées dans le programme
RESTAURATION
Pension complète du déjeuner du jour 2 au petit-déjeuner du jour 10 (sauf diner du j8)
Verre ou « canelazo » ‘boisson typique chaude de bienvenue à chaque nouvelle étape hôtelière

NOTRE PRIX NE COMPREND PAS

Les assurances,
Les boissons lors des repas et les extras et dépenses personnelles,
Les repas non mentionnés ou mentionnés comme libres,
Le port des bagages aux aéroports et aux hôtels.
L’Esta si vols via les USA (14$ à ce jour)
Les pourboires aux guides et aux chauffeurs. (Environ 3 € / jour / personne pour le guide et 2 € / jour / personne pour le chauffeur).